Un singulier testament

Gavroche 60

vieillardsC’était un ménage modèle que celui des époux Remeur ! Philémon et Baucis, eussent passé auprès d’eux pour des partisans du divorce.

Malheureusement, les dieux qui protégèrent les deux célèbres vieillards ne se mêlent plus depuis longtemps des affaires d’ici-bas et la terrible pauvreté, si elle n’empêchait pas les deux vieilles gens de s’aimer, les faisait terriblement souffrir. Les rigueurs de cette saison mirent le comble à leur détresse. Avant-hier, ne pouvant plus supporter leur affreuse misère, ils résolurent de mourir ensemble. 

Avec leurs derniers sous, Mme Remeur descendait pour aller chercher le charbon qu’ils devaient allumer sur un réchaud, quand, au bas de l’escalier, elle rencontra le facteur  qui lui remit une lettre. Elle hésita à l’ouvrir ! A quoi bon ? Elle tenait si peu à la vie maintenant ! Cependant, elle brisa le cachet et la lut presque machinalement. 

Mais au bout de deux ou trois lignes, elle y prêta plus d’attention. Il y avait de quoi, en  effet. Cette lettre…

Voir l’article original 132 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s