Veuleries

Salimsellami's Blog

Il se peut que tout un chacun abrite en son sein une infime partie non identifiée de lâcheté. Le cas contraire, un minimum certain reste cependant encollé, tel un fond de marc asséché dans certaines parois de soi. Mais, les vrais lâches tentent toujours d’en faire l’extraction pour l’adopter telle un mode de vie. Un élixir. Ce sont ces gens qui n’osent croiser des regards sur d’autres, ni pouvoir poser leurs yeux sur d’autres. Ils ont peur de confronter la rue. Ils la détournent en détournant leur personne à l’aide de faux appels. Si l’on se cache par mauvaise ruse derrière un Iphone, voulant éviter sa nudité, c’est que l’on est en pleine déconfiture de son Moi. L’escobarderie ainsi s’élève criarde et devient sans rougir une fonction chez certains. La parodie d’une fonction est une nature chez d’autres. Le pire dans les deux cas, c’est de les prendre en absolue…

Voir l’article original 318 mots de plus