Les (très) gros problèmes de méthodologie posés par le rapport Oxfam sur les inégalités

Des revenus et le capital humain qui ne sont pas pris en compte ; truquage des chiffres concernant l’héritage des fortunes, mépris des entrepreneurs : le rapport Oxfam est biaisé.

Le dernier rapport d’Oxfam sur les inégalités dans le monde, intitulé « Récompenser le travail, pas la richesse », donne encore une fois le ton du Forum mondial de l’économie qui se s’est tenu à Davos, en Suisse. A première vue, il semblerait que le monde devienne moins inégalitaire puisque 42 personnes sont supposées contrôler la moitié de la richesse mondiale cette année, alors qu’Oxfam n’en dénombrait que 8 l’année dernière. Mais l’ensemble révisé des données permet au rapport de conclure que la tendance vers des « inégalités toujours croissantes » se maintient. Les données ont peut-être été révisées, mais pas la méthodologie d’Oxfam, qui en aurait pourtant sérieusement besoin. Car cette manière d’évaluer les inégalités est toujours aussi défectueuse.

=
source (s) voir lien (s) ci-dessous.
=
https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/Les-tres-gros-problemes-de-methodologie-poses-par-le-rapport-Oxfam-sur-les-inegalites
=

=
https://wp.me/p3aME7-iFt -> Danakil Médiatox
=
http://tiny.ph/DCrd -> Mahatma Gandhi -1
=
articles, commentaires sont publiés sous la responsabilité exclusive de leurs auteurs.
=
http://tiny.ph/H7rv -> une Assemblée nue ?
=

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s