L’affaire des onze vaccins : Agnès Buzyn déjà accusée de «faire un cadeau aux laboratoires»

pas de feu … sans fumée …

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

Mêmes causes, mêmes effets. En évoquant la possibilité de rendre obligatoires onze vaccinations pédiatriques Agnès Buzyn, ministre de la Santé (et des Solidarités) a relancé une polémique d’un particulière virulence. On retrouve ainsi, montant aux créneaux médiatiques, les leaders de la néo-contestation vaccinale. C’est un groupe hétérogène qui utilise, sans mal, les profondes incohérences de la situation actuelle ; un groupe où le raisonnable côtoie la pire mauvaise foi. Et c’est ainsi que l’on peut, à nouveau, observer l’émergence de nouveaux courants dénonçant (comme jadis) le pouvoir de l’Etat sanitaire sur le corps des citoyens.

Michèle Rivasi est l’une des personnalités les plus engagées dans ce combat. On la retrouve aujourd’hui dans les colonnes du Journal du Dimanche qui lui offre une tribune où elle fait, une nouvelle fois, feu de tout bois. Elle convoque notamment « les professeurs Philippe Even et Jacques Testart » pour fonder une nouvelle politique vaccinale…

View original post 564 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s