1943 – Président Macron – bonaparte ou talleyrand? (avec des minuscules)

Sans a priori

16 juin 2017 – lacrisedesannees2010

2017.06.09 E.MACRONE9un-fyeyqem1195809

Cet article fait suite aux trois autres publiés les 19 et 22 mai puis le 8 juin. Il clôt la série.

Note Sans a priori – articles publiés sous le N°1927 – Présidence Macron – En marche vers la dévaluation interne

Les billets précédents ont pu montrer que la soi-disant «cigale française» ne correspondait nullement à un choix sociétal mais à une contrainte monétaire. Ils ont aussi montré que cette dernière ne pouvait en aucune façon être levée par une dévaluation interne.

Reste alors la question du taux de change qui sera celle abordée ci-dessous.

Cette question n’est évidemment jamais évoquée et nous ne trouvons guère d’analyse en ce sens concernant l’extraordinaire compétitivité allemandequi fait qu’en 2016

  • son excédent extérieur était de 289 milliards d’euros, soit 8,3% de son PIB
  • laissant loin derrière la Chine avec seulement 196 milliards…

View original post 1 789 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s