Devoir jouer sa médecine aux dés : mais comment a-t-on pu en arriver à une telle absurdité ?

http://tiny.ph/lSK6 -> le langage politique

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

Début juin 2017. En Ile-de-France, 857 candidats sont recalés à l’entrée de la Première année commune des études de santé (Paces). C’est une loterie officielle qui a décidé de leur sort – une roulette russe qui désigné les 7 650 étudiants qui seront accueillis dans les sept UFR de santé de la région. Hyper-réactive la CSMF vient de faire savoir qu’elle avait reçu « plusieurs plaintes de parents d’élèves qui voient leur enfant, souvent très bon élève, placé sur liste d’attente, alors que la médecine figure en vœu numéro un dans sa liste de choix ! ». La CSMF « partage l’indignation des parents et s’insurge contre cette méthode scandaleuse qui brise de nombreuses vocations de jeunes ».

Numerus

« Jusqu’ici, en Ile-de-France, la première année de santé avait réussi à échapper à cette pratique décriée de toutes parts, précise Le Monde. L’ancien secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur, Thierry Mandon, avait assuré à plusieurs…

View original post 134 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s