Vieillesse commençante – Renée Vivien

inexorablement … comme le sable, elle me file entre les doigts … ce n’ est pas une bonne sensation car elle me dit mon coté éphémère !

Aphadolie

banc public 20140218

Vieillesse commençante

.

C’est en vain aujourd’hui que le songe me leurre.

Me voici face à face inexorablement

Avec l’inévitable et terrible moment :

Affrontant le miroir trop vrai, mon âme pleure.

Tous les remèdes vains exaspèrent mon mal,

Car nul ne me rendra la jeunesse ravie…

J’ai trop porté le poids accablant de la vie

Et sanglote aujourd’hui mon désespoir final.

.

Hier, que m’importaient la lutte et l’effort rude !

Mais aujourd’hui l’angoisse a fait taire ma voix.

Je sens mourir en moi mon âme d’autrefois,

Et c’est la sombre horreur de la décrépitude !

.

Renée Vivien, Haillons

Fog Wallpaper


Biographie succincte :

Renée Vivien, née Pauline Mary Tarn le 11 juin 1877 à Londres et morte le 18 novembre 1909 à Paris, surnommée « Sapho 1900 », est une poétesse britannique de langue française du courant parnassien de la Belle Époque. Le prix Renée-Vivien est décerné annuellement en…

Voir l’article original 2 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s