L’Académie nationale de médecine vent debout contre le « syndrome de l’éolienne »

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

Comme un coup de tonnerre dans un ciel serein. Depuis sa rue Bonaparte voici que l’Académie nationale de médecine tonne et prend officiellement position dans une affaire donquichottesque où l’on ne l’attendait guère : les éoliennes terrestres. Avec un rapport (sans conflits d’intérêts) adopté à la quasi-unanimité :  92 voix pour, 1 voix contre et 4 abstentions. Le tout sous l’autorité du Pr Claude-Henri Chouard.              

L’intérêt académique tient à l’extension programmée de la filière éolienne terrestre et au nombre croissant de plaintes de la part d’associations de riverains que cette extension soulève. Avec un cortège de troubles fonctionnels réalisant ce qu’il est convenu d’appeler le « syndrome de l’éolienne ». Quel est l’impact sanitaire réel de cette nouvelle technologie verte ? Est-il possible de proposer des recommandations raisonnables susceptibles d’en diminuer la portée éventuelle ?

Qualité de vie

Une quasi-certitude : l’éolien terrestre ne semble pas induire directement des pathologies organiques…

View original post 375 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s