Emmanuel Macron et l’Europe ou la désintégration actée de l’Etat-Nation

http://tiny.ph/hTmk -> ne votez plus jamais !
http://tiny.ph/XcZo -> nous avions dit NON …
http://tiny.ph/Bhez -> pétition OTAN

Combat

«  Ce n’est pas en fusionnant les souverainetés au bénéfice des technocrates, en prétendant ignorer la réalité séculaire des nations que l’on construira l’Europe. Les institutions aideront à faire naître le sentiment commun, elles ne sauraient le remplacer » (Raymond Aron, « La possible révision », Le Figaro, 24 novembre 1952).

Il est pour le moins déconcertant qu’aux prémices de la seconde moitié du XXème siècle, certains sociologues, historiens et philosophes, aient pu anticiper de manière aussi claire et lucide ce que constituera, près de cinquante ans plus tard, l’unité fondamentale, l’élément structurel et structurant des querelles doctrinales, politiques et idéologiques de notre temps : la place de l’Europe vis à vis des nations européennes, celle des institutions supranationales par rapport aux structures constitutionnelles étatiques souveraines, celle de la primauté du droit issu des citoyens face à celui édicté par le législateur communautaire. C’est dire à quel point l’Homme Européen est prévisible. Cette querelle historique opposant les partisans d’une Europe des confédérations à celles…

View original post 1 600 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s