Le PS et les macronistes : que faire ?

Combat

Presque chaque jour, des parlementaires, des élues locales et élus locaux du PS rejoignent les rangs d’En Marche. Et, presque chaque jour, ces ralliements provoquent moqueries, critiques acerbes, et mots assassins, sur les réseaux sociaux, mais également dans les commentaires des articles les relatant.

Cela peut paraître étonnant, de voir des « camarades » s’étriller aussi ouvertement et publiquement.

Mais quiconque a déjà assisté à une AG de section socialiste sait que ce parti est rongé par les turpitudes et les querelles partisanes, preuve que le Congrès de Reims de 2008 n’avait rien d’exceptionnel, mais n’était qu’à l’image de ce qui se passe localement.

 Parmi les dernières et derniers ralliées et ralliés, on trouve notamment : Christophe Masse, ancien député des Bouches-du-Rhône, conseiller départemental et conseiller municipal de Marseille et Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris, le 27 février ; Christophe Caresche, député de Paris, le 26, Joël Batteux, ancien maire de…

Voir l’article original 905 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s