Alep bombardée : la Russie sur le banc des accusés à l’ONU.

@zayuma

domhertz.com

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France veulent stopper l’offensive aérienne meurtrière lancée par le régime de Bachar Al-Assad et son allié russe contre la ville syrienne.

Un syrien marche  devant un bus en feu à Alep en Syrie, le 25 septembre 2016.

Les pays occidentaux ont mis la Russie en accusation au Conseil de sécurité de l’ONU, réuni en urgence à New York, alors que la ville d’Alep continuait d’être bombardée sans relâche par les avions du régime syrien et de son allié russe. A la demande des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France, le Conseil s’est réuni dimanche 26 septembre pour parler de la situation en Syrie.

Ces pays veulent stopper l’offensive aérienne lancée pour faire tomber les quartiers insurgés d’Alep, ce qui marquerait un coup d’éclat pour Damas dans le conflit. L’ambassadrice américaine Samantha Power a eu des mots très durs pour Moscou, parrain avec Washington du processus diplomatique en Syrie actuellement dans l’impasse.

Afficher l'image d'origine

Ce que la Russie soutient et fait, ce n’est pas de…

Voir l’article original 1 890 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s