Et si c’était la guerre ?

Joelle Palmieri

IMG_8253Les Nouvel An en Allemagne et les suites qui en sont données présentent des indices sérieux. Presque un mois après les agressions sexuelles de Cologne, voilà ce qu’on nous donne à savoir : ces violences ont touché plus de 1 000 femmes ; elles ont été préparées, préméditées, via les réseaux sociaux numériques ; leurs auteurs forment une poignée d’individus, jeunes, masculins, « presque exclusivement d’origine immigrée […] originaires d’Afrique du Nord et du monde arabe », pour la plupart ivres au moment des faits ; le terrain de ces crimes ne s’est pas circonscrit à la capitale de Rhénanie et à Hambourg et s’est étendu à tout le pays : seize Länder (régions) allemands ont été touchés ; des violences xénophobes et racistes, organisées en amont par des groupes d’extrême-droite sur les mêmes réseaux sociaux, ont immédiatement suivi ; de nombreux faits ont été dissimulés par les autorités et la presse.

Voyage dans le temps. En juillet 1936, au…

Voir l’article original 864 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s