Quand les enfants trinquent

Passeurs d'hospitalités

Une bénévole est inquiète. Elle a rencontré un homme, Afghan, avec un enfant kurde de trois ans. Le reste de la famille est passé en Angleterre, le gamin a été séparé des autres, il est resté derrière. L’homme est inquiet, lui aussi : comment aider cet enfant à arriver en Angleterre pour rejoindre sa famille.

Il y a bien un dispositif géré par France Terre d’Asile pour le compte de l’Aide Sociale à l’Enfance, mais il est conçu pour quelques dizaines de jeunes, quand il y en a quelques centaines il est aux abonnés absents.Alors trouver des conseils, savoir quoi faire, puis retrouver cet Afghan qui n’a pas de téléphone parmi les six mille habitants du bidonville de Calais.

Les enfants prennent cher dans la guerre que le gouvernement mène contre les exilé-e-s de Calais. Au moindre problème sur l’autoroute qui surplombe le bidonville – rappelons que le moyen privilégié…

Voir l’article original 957 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s