Violences urbaines, ou le triomphe de l’anomie

« No nos representan !», « Ils ne nous représentent pas ! » – http://www.desobeissancecivile.org/servitude.pdf

DF | Dissidence Française

14-Juillet-le-nombre-de-voitures-brulees-en-hausse

Tandis que François Hollande se glorifie d’une affaire d’attentat déjoué pour tenter de redorer son blason, une autre forme de terrorisme, plus insidieuse, plus pulsionnelle, plus éparse s’instille dans la ville. Elle n’émane pas d’une organisation ni d’un groupuscule, mais d’une frange de la population, celle des fauteurs de troubles et des petits caïds qui s’imaginent ainsi combattre un système et lui substituer leurs codes. Ce terrorisme-là est celui de la racaille attitude, du communautarisme, de la haine de la France. Il n’est pas politique mais civilisationnel.

Durant les 13 et 14 juillet, 723 citoyens ont eu la détestable surprise de découvrir leur voiture carbonisée par de jeunes branleurs en panne de décence et bêtes à manger du foin, qui n’ont d’autre talent pour se faire remarquer que de dégrader le bien d’autrui. S’approprier l’espace, contrôler des zones de non-droit, recréer un univers digne d’une série policière américaine de…

Voir l’article original 450 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s